Vous êtes ici :   Accueil » Histoire
 
 
En un clic
Nous contacter - Cercoux Numéros utiles - Cercoux
Nous contacter Numéros utiles
Menus de la cantine - Cercoux Bulletins municipaux - Cercoux
Menus de la cantine Bulletins municipaux
Marchés publics - Cercoux Nous situer - Cercoux
Marchés publics Nous situer

Sondage
Dans un souci économique et afin de réduire notre impact environnemental, nous vous proposons de réduire l'éclairage public nocturne. Selon vous, quels sont les horaires les plus adaptés pour procéder à une extinction partielle ? Les grands axes départementaux ne sont pas concernés.
Calendrier

loup de Cercoux.jpgIl était une fois, il y a bien longtemps, une petite fille qui s'appelait Laura, qui vivait dans la grande forêt de pins alentour et qui était élevée par une vieille dame qu'elle appelait sa grand-mère. Toute jeune, Laura a recueilli un petit louveteau qui a grandi avec elle et qui ne la quittait plus. Bientôt, elle l'avait appelé "Gros-Loup". Laura avait l'habitude d'accompagner sa grand-mère vendre les paniers en osier que celle-ci tressait pour les villageois, si bien que ceux-ci, en voyant la petite arriver accompagnée de Gros-Loup, l'avaient surnommée "La Louvette". Ce surnom ne la quitta plus, de même que son loup qui l'accompagnait partout où elle allait. Un jour que la grand-mère de Louvette mourut, celle-ci se retrouva seule avec Gros-Loup et continua de tresser ses paniers et de les vendre au village.

Il se trouve qu'en ce temps-là, un brigand terrorisait la population et assassinait des villageois en les étranglant. Mais il restait introuvable. Les villageois, terrorisés, l'avaient ainsi surnommé "Serre-Col" ou "Serre-Cou".

Un jour qu'un bal était donné dans le village et que des jeunes s'étaient aventurés dans les bois, Serre-Col, qui jusque là s'était un peu fait oublier, sortit de nulle part et s'en prit à la plus belle fille du village devant tous les gens, pétrifiés par la peur. Un seul gaillard, le plus courageux qui fut, osa essayer de s'interposer pour sauver la pauvre fille. Son nom était Jean Bassolais. Malheureusement pour lui, il ne put pas grand chose face à la force du colosse Serre-Col qui bien vite, pressait ses mains contre son cou et lui enlevait petit à petit la vie.

Mais notre Louvette, dont la forêt était le domicile, et qui ne sortait jamais sans Gros-Loup, vit la scène et ordonna à Gros-Loup d'attaquer le brigand Serre-Col. Sur les ordres de Louvette, le loup bondit sur le brigand et le terrassa d'un coup de mâchoires. Tout le monde accourut bien vite : le village était enfin débarrassé de son malheur, grâce à Louvette et à Gros-Loup. Jean Bassolais fut sauvé par Louvette, qui l'aimait secrètement mais qui n'aurait jamais pensé être digne de lui, l'épousa bientôt.

Ils vécurent heureux dans une jolie ferme gardée par un loup, et qui portera bientôt le nom de "Serre-Cou".